Chants en duo des Andes équatoriennes

(Texto en español)

    Cette page est un hommage à l' Équateur, pays fascinant et mal connu en Europe que j'ai découvert il y a une quarantaine d'années. 

    Ces Andes vertes au printemps éternel où un métissage musical exceptionnel entre les instruments et les harmonies venus de l'Europe par l'Espagne et les rythmes et les modes des peuples autochtones ont donnés les racines de ce patrimoine traditionnel. 

    Depuis Quito, la capitale jusque dans les plus pauvres villages perdus de la cordillère des Andes. j'ai été charmé par ces musiques et cette hospitalité amicale qui viennent de l'âme de ce peuple au cœur généreux.

    Voici, en témoignage de ma reconnaissance, quelques uns de ces chants à duo ramenés de mon voyage.

    Je souhaite que la jeunesse de ce beau pays conserve toujours le sentiment de ces musiques et les cultive afin qu'il n'arrive pas ce qui est arrivé en France comme dans beaucoup de pays où une musique industrielle sans âme est venue étouffer les musiques traditionnelles à tel point que beaucoup de gens, ayant perdu leurs racines, ne savent même plus ce que signifie vraiment musique traditionnelle.

Dolencias

Chanson d'un homme qui se veut indépendant, sûr de lui et maître de son coeur, 
qui pense que l'amour le plus constant ne peut durer. Pourtant à la fin il dit à son amie : 
"Apprend-moi à être heureux parce que je suis né malheureux."



La venada

Chanson à double sens sur un rythme d'Albazo qui parle d'une chasse au cerf 
mais en fait le cerf s'avère être le beau-frère.
A cause des cornes bien sûr.





Apostemos

Il n'y a pas de coeur comme le mien, ma belle, qui puisse t'aimer autant malgré les peines que tu lui fais subir. 
Tu verras que je finirai par te quitter. Sur ce thème de fond, se dessinent des évocations de l'ambiance équatorienne :
le jardin avec des citronniers , des goyaviers chargés de fruits, les faims nocturnes, le Christ noir...



El carnaval de Guaranda

Cette chanson évoque le célèbre carnaval qui a lieu à Guaranda, capitale de la province de Bolivar. 
C'est un exemple de métissage culturel entre le rite catholique de la fête du carême et le rite incaïque de la fertilité.
"Si la poitrine était de cristal, on pourrait voir les cœurs. Il n'y aurait pas de fausses caresses ni de trahisons occultes."

Amarguras

"J'ai dans mon âme une amertume, douloureuse épine qui me tue".
Chanson qui évoque le départ de l'être aimé, et la souffrance que seul son retour peut calmer.

Comadre Manuela

"Commère Manuela, prêtez-moi la vihuela! Je veux chanter ce Cachullapi" (nom quechua du rythme d'Albazo).
"Je veux calmer ce grand chuchaqui" (autre mot quechua pour dire le mal-être quand on a bu trop d'alcool)

Vasija de barro

Une chanson sur un rythme de Yumbo, d'origine autochtone, 
qui évoque la coutume précolombienne d'enterrer les morts dans des vases d'argile.

Si tu me olvidas

"J'ai des rideaux de velours noir pour endeuiller ma poitrine, si tu m'oublies..."
"Tu ressemblais à la Samaritaine. Je t'ai demandé un verre d'eau, tu me l'as refusé..."
"Il y a de tout dans mon beau pays l'Equateur, des rivières des montagnes, des vallées et des mines d'or
Les femmes sont belles comme des lys et des roses et les hommes courageux et très jaloux."

Feliz he de sentirme

Chanson d'amour, d'espoir de vie commune et d'union indissoluble sur un rythme de San Juanito. 
Ce rythme évoque les fêtes de la Saint Jean qui correspondent aussi aux fêtes incaïques du solstice d'été.









Liens Adamanta: 

Hommage au Mexique

Les films concerts d'Adamanta

Chants des provinces de France

Les peintres de la vie campagnarde

Les castagnettes dans la musique ancienne espagnole

Chants traditionnels des Iles Britanniques

Contact : adamantaconcert@orange.fr